Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La Ville de Genève a sanctionné neuf employés du centre funéraire et crématoire de Saint-Georges. Ils ont été reconnus coupables d'avoir eu "une attitude indigne dans l'exercice de leur fonction", a fait savoir vendredi la municipalité.
La Ville de Genève a été jusqu'à licencier trois des personnes concernées. Cinq employés vont subir une diminution de salaire pendant un an, alors que le dernier collaborateur a reçu un blâme. D'autres mesures de réorganisation ont aussi été prises.
L'enquête a permis d'établir que les comportements répréhensibles reprochés aux neuf employés du centre funéraire "n'ont pas été commis à proximité immédiate de défunts". Le scandale a éclaté au début de l'été avec la découverte d'une photo floue d'un salarié.
Selon le journal "20 Minutes", qui a révélé l'information vendredi, l'image avait été prise fin 2009 après un repas arrosé entre collègues. Elle représentait un homme nu, tenant son sexe à la main, et posant dans un des congélateurs du centre funéraire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS