Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le budget de Lausanne reste dans le rouge. Pour 2012, la ville prévoit un déficit de 32,2 millions de francs. Face à la hausse des charges et investissements, elle propose un plan d'amélioration des finances communales et un nouveau plafond d'endettement pour la législature 2011-1016.

Le budget 2012 prévoit un excédent de charges de 32,2 millions, en hausse de 19 millions par rapport à celui de 2011, explique la ville mercredi dans un communiqué. Ce déficit est dû à la hausse de la facture sociale (5 millions), des coûts des transports publics (4,5 millions), des amortissements (6,5 millions) et à la diminution des résultats de Services industriels (moins six millions).

Les recettes fiscales demeurent globalement stables. Du côté des investissements, plusieurs bâtiments sportifs, culturels et scolaires lausannois doivent être rénovés et certains projets d'aménagement poursuivis en 2012 (Bellerive-Plage, Opéra, notamment).

D'un niveau élevé, les dépenses nettes d'investissements sont évaluées à 156,5 millions, en diminution de 20,6 millions par rapport au budget 2011. Elles seront réglées par un autofinancement de 75,8 millions et par le recours à l'emprunt pour 80,7 millions, précise le communiqué.

ATS