Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La voiture électrique se développe très lentement en Allemagne, qui se veut pourtant un marché-pilote de cette technologie. Une étude publiée dimanche relève le contraste avec la France ou les Etats-Unis.

Sur les onze premiers mois de l'année, un peu plus de 1800 voitures électriques ont été immatriculées en Allemagne, selon cette étude de l'institut de recherche sur l'automobile CAR, qui prédit un chiffre de 1900 pour l'année entière.

Mais seulement une centaine de ces immatriculations sont à mettre sur le compte de particuliers, précise l'étude. Le gros des voitures électriques ont été mises en circulation par les constructeurs eux-mêmes ou des entreprises.

Un million en 2020

En 2008, le gouvernement allemand avait fixé un objectif d'un million de voitures électriques sur les routes allemandes à l'horizon 2020. Berlin affirmait alors son intention pour le pays d'être un marché-pilote en la matière.

"Le marché-pilote risque de rester sur la touche, s'il ne s'occupe pas plus rapidement et de manière plus décidée de la voiture électrique", juge l'étude. Son auteur incrimine la complexité et la lenteur des programmes publics de soutien pour cette technologie.

"Dans d'autres pays, cela va beaucoup plus vite", selon lui. Et de citer l'exemple de la France, mais aussi des Etats-Unis.

ATS