Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La zone euro restera en difficulté jusqu'en 2014, selon Bruxelles

La zone euro va encore traverser une zone de turbulences en 2013. Elle sera marquée par une croissance en berne, des dérapages budgétaires et un chômage de masse, avant d'espérer une éclaircie, notamment en Grèce après six années de récession, selon la Commission européenne.

Plus pessimiste qu'auparavant, Bruxelles estime dans ses prévisions économiques d'automne, publiées mercredi, que la zone euro devrait sortir de récession en 2013 mais avec une croissance au point mort (+0,1%). Elle devrait renouer avec la croissance l'année suivante (+1,4%). A l'échelle des 27 pays de l'Union européenne, Bruxelles table sur une croissance de 0,4% en 2013, et de 1,6% en 2014.

Avec cette croissance atone, la zone euro fera face en 2013 à un chômage s'approchant des 12%, un niveau record, et une dette publique à 94,5%. "Si la situation sur le marché de l'emploi était plus défavorable que prévu, la confiance et les perspectives de croissance en souffriraient", prévient la Commission.

"L'Europe traverse une période difficile de rééquilibrage macroéconomique qui va encore durer un certain temps. (...) Les tensions sur les marchés se sont apaisées, mais il est trop tôt pour s'en réjouir", a estimé le commissaire européen en charge des Affaires économiques, Olli Rehn.

Bons et mauvais élèves

Les situations varient considérablement selon les pays. L'Allemagne, dont la chancelière, Angela Merkel, venait à Bruxelles mercredi pour plaider en faveur de plus d'intégration économique et monétaire, s'affiche comme le très bon élève de la zone euro, avec un équilibre de ses comptes publics attendu en 2014.

D'autres pays multiplient les dérapages comme Madrid, qui ne va pas atteindre ses objectifs de réduction budgétaire en 2013 et en 2014 et restera ancrée en récession l'année prochaine (-1,4%).

Autre pays en difficulté: la France qui devrait dévier de sa trajectoire budgétaire en 2013 mais aussi en 2014, avec un déficit public à 3,5% dans les deux cas, alors que Paris s'est engagé à le ramener à 3% l'an prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.