Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Henri Laaksonen a frôlé l'exploit à Bastad. Le Schaffhousois a été battu en quart de finale par David Ferrer, contre qui il a bénéficié de deux balles de match avant de céder (7-5 3-6 7-6).

Déjà auteur d'une belle "perf" au tour précédent face à Pablo Cuevas (ATP 29), le 100e joueur mondial n'a pas été loin de doubler la mise face à David Ferrer (ATP 46). Un Espagnol qui, même s'il se trouve sur le déclin, reste un sacré client sur terre battue.

Henri Laaksonen est passé à un point de la victoire lorsque David Ferrer, après une double faute, s'est retrouvé mené 4-5 15-40 dans le troisième set. Le no 3 suisse n'est toutefois pas parvenu à saisir cette opportunité. Il a encore eu sa chance deux jeux plus tard - 5-6 0-30 sur le service de son adversaire -, mais sans davantage de réussite. Et finalement, c'est lui qui a cédé dans le tie-break décisif, durant lequel David Ferrer n'a plus été inquiété (7/3) pour s'imposer après 2h41 d'un match acharné.

Malgré l'amertume de la défaite, Henri Laaksonen peut être satisfait de sa semaine en Suède, où il étrennait son statut de top 100 à l'ATP. Le natif finlandais s'est offert son premier quart de finale sur le circuit, lui qui n'avait encore jamais gagné deux matches de suite dans le tableau principal d'un tournoi ATP. En battant Pablo Cuevas et bousculant sérieusement David Ferrer, il a aussi confirmé qu'il s'approchait des meilleurs.

De bon augure avant le tournoi de Gstaad (dès lundi), où il devra toutefois rapidement s'acclimater à l'altitude de l'Oberland bernois après avoir passé une semaine au niveau de la mer à Bastad.

ATS