Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Henri Laaksonen est le dernier Suisse rescapé à Gstaad.

Le Schaffhousois a franchi le 1er tour au forceps face au Slovaque Jozef Kovalik (1-6 6-3 7-6), tandis que Marco Chiudinelli a nettement échoué contre le Français Paul-Henri Mathieu (7-5 6-1).

Invité par les organisateurs bernois, et opposé à un adversaire abordable (ATP 126), Henri Laaksonen se devait de saisir sa chance, lui qui occupe actuellement le meilleur classement de sa carrière (ATP 165). Et c'est ce qu'il a fait, même s'il a failli tout gâcher en fin de rencontre.

Le Finlandais d'origine a en effet bénéficié de quatre balles de match, dont trois consécutives, à 5-4 sur son service dans le set décisif. En panne de premières balles, et trop passif à l'échange, il n'est toutefois pas parvenu à conclure.

Et quelques minutes plus tard, il a semblé au bord du gouffre lorsqu'il s'est retrouvé mené 3-0 dans le tie-break. Son mérite a alors été de relever la tête, et de reprendre les commandes de la partie. Et finalement, après 2h08 de jeu, il est parvenu à concrétiser sa cinquième balle de match grâce à un retour gagnant en revers.

Ce n'est pas tous les jours qu'Henri Laaksonen passe un tour sur le circuit ATP. Cela ne lui était arrivé que quatre fois jusqu'ici, dont une fois déjà à Gstaad, lorsqu'il avait écarté le Français Gianni Mina en 2014.

Au 2e tour, le no 4 suisse affrontera Paul-Henri Mathieu (ATP 60). Le Français, sacré à Gstaad en 2007, n'a pas tremblé pour écarter Marco Chiudinelli (ATP 129), s'imposant 7-5 6-1 en 1h07 seulement.

Il faut dire que le Bâlois n'était pas dans les meilleures dispositions pour ce 1er tour. En délicatesse avec ses adducteurs, il a aussi dû composer avec une rude transition, lui qui s'était hissé jusqu'en quart de finale la semaine dernière sur le gazon de Newport aux Etats-Unis.

Marco Chiudinelli n'a fait que brièvement illusion en revenant de 4-1 à 4-4 dans le premier set. Mais pour le reste, le vétéran de 34 ans n'avait tout simplement pas les jambes pour espérer mieux mardi dans l'Oberland.

Des cinq Suisses en lice cette semaine, seul Henri Laaksonen a donc franchi le 1er tour, sachant que Yann Marti, Antoine Bellier et Johan Nikles avaient tous trois échoué lundi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS