Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans une autre vie, Henri Laaksonen a dû être concepteur de montagnes russes. Le Schaffhousois cultive, en effet, l'art de livrer des matches aux scénarios bien improbables.

L'art aussi malheureusement de quitter le court de la Halle Saint-Jacques dans la peau du perdant. A Bâle, le Schaffhousois a laissé une belle occasion de remporter enfin une première victoire après quatre éliminations au premier tour. 94e mondial, il s'est incliné 6-7 (8/10) 6-1 6-3 devant Borna Coric (AT 54) qu'il avait pourtant battu à deux reprises cette année, à Indian Wells et à Shanghaï.

Le premier set fut ainsi complètement "déraisonnable". Henri Laaksonen l'a enlevé 10/8 au jeu décisif après avoir écarté cinq balles de set, dont quatre consécutives à 6/2. Il l'a surtout gagné après avoir connu un moment d'égarement que l'on n'accuse peut-être qu'une seule fois dans sa vie. A 6-5 30-30, il a commis deux doubles fautes pour permettre à son adversaire de jouer un tie-break. Et les deux premiers points joués sur son service dans ce jeu décisif, il les a perdus sur deux nouvelles doubles fautes...

Un joueur lambda aurait sans doute quitté le court pour aller noyer son désespoir dans le Rhin. Mais Henri Laaksonen est parvenu à retourner la situation après avoir pourtant été mené 5/0 dans ce tie-break. Son tempérament finnois qui l'incite à masquer ses émotions l'a certainement aidé à ne pas plonger après ses quatre doubles-fautes consécutives.

Henri Laaksonen devait laisser passer sa chance à l'entame de la deuxième manche. Il a mené 1-0 15-40 sans pouvoir toutefois signer ce break qui aurait pu lui permettre de prendre une option décisive sur la victoire. Il devait ensuite céder six jeux de rang avant de reprendre des couleurs dans le troisième set. Malheureusement, il cédait son engagement à 4-3, avec un fatalisme presque désarmant, pour s'incliner finalement sur un jeu blanc après 2h16' de match et... 12 doubles fautes.

Demi-finaliste à Bâle en 2014 après notamment un succès devant Rafael Nadal, Borna Coric livrera ce jeudi un derby croate contre le tenant du titre Marin Cilic.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS