Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Henri Laaksonen a réussi un retour improbable pour remporter son match du 1er tour à Gstaad face au Brésilien Thomaz Bellucci (ATP 66).

Le Schaffhousois s'est imposé 7-6 (7/2) 6-7 (4/7) 7-5, au terme d'une partie riche en rebondissements.

Laaksonen (ATP 95) affrontera au 2e tour le Portugais Joao Sousa (ATP 61), finaliste à Genève en 2015. Il arrivera le moral gonflé à bloc, après sa belle remontée de mercredi: Laaksonen était mené 5-2 dans la 3e manche, avant d'enfin lâcher ses coups, au moment où le public, longtemps assez discret, s'y attendait le moins. Lui-même n'avait semblé un moment plus croire en ses chances. Il avait entamé cette 3e manche dans la frustration et avec pas mal d'erreurs, après une fin de deuxième set peu réjouissante.

Le plus Finlandais des Schaffhousois avait en effet paru d'abord en mesure de conclure l'affaire en deux manches. Il a notamment bénéficié d'une balle de match à 5-4 dans le deuxième set. Mais une amortie du Brésilien permettait à celui-ci d'écarter le danger. Le dixième jeu a duré plus de 13', avec pas moins de sept "égalités", avant que Bellucci ne finisse par remporter son service.

Laaksonen a ensuite sauvé une balle de set à 5-6 sur service adverse, pour revenir à 6-6... avant de laisser le filer le tie-break. Bellucci aura commis vingt fautes directes dans cette seconde manche, tout en la remportant face à un Alémanique un peu trop frileux. Laaksonen a fini par retrouver ses esprits au bon moment, face à un adversaire inconstant, qui lui aura facilité la tâche.

ATS