Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police américaine a fait usage de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes tard mardi pour disperser des militants anti-Wall Street à Oakland, près de San Francisco en Californie. Au moins un des manifestants, qui est tombé à terre, saignait de la tête et avait perdu conscience, selon un photographe.

Les protestataires, qui se sont ensuite regroupés, ont commencé à jeter des oeufs en direction de la police, qui a répondu en tirant des "paint-balls".

Quelques heures plus tôt, la police avait interpellé 85 militants anti-Wall Street à Oakland, alors qu'elle tentait de dégager la place occupée par les manifestants. Selon la chaîne de télévision CBS, la police avait alors déjà eu recours aux gaz lacrymogènes lors de cette opération.

Des militants d'"Occupons Wall Street" sont installés depuis le 17 septembre dans le quartier financier de Wall Street à New York pour dénoncer les excès du monde de la finance et les inégalités croissantes. D'autres manifestants ont fait de même dans le pays, notamment à Chicago

ATS