Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La déclaration de provenance du bois reste toujours insuffisante en Suisse (archive).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La provenance du bois n'est toujours pas indiquée de manière satisfaisante. Sur 120 entreprises inspectées par le Bureau fédéral de la consommation (BFC) en 2017, seules 17% avaient déclaré leurs produits de manière parfaitement correcte.

Pour 60% des produits non conformes, le problème s'est situé dans la provenance du bois, pour 5% au niveau de l'espèce et pour 21% à la fois au niveau de l'espèce et de la provenance, indique mardi le BFC dans un communiqué. Pour les 14% restants, il manquait le nom scientifique de l'espèce de bois.

La plupart des entreprises dont la déclaration était en partie incorrecte sont de grandes entreprises vendant de nombreux produits soumis à déclaration dans leur assortiment principal. Le problème est surtout lié au système de déclaration utilisé par ces firmes. Pour plus de la moitié d'entre elles, au moins 75% des produits contrôlés ont été déclarés correctement.

Dans 41% des cas, aucun des produits contrôlés n'a été déclaré tout à fait correctement. Il s'agit principalement de petites entreprises qui n'ont jamais été contrôlées et qui souvent ne connaissaient pas leurs obligations en la matière. Là aussi, c'est principalement la provenance du bois qui faisait défaut, selon le BFC.

Les entreprises non conformes recensées par le Bureau de la consommation se sont mises en règle dans les délais. Seules trois ont reçu une rectification par voie de décision. L'obligation de déclarer l'espèce et l'origine du bois a été introduite en 2012.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS