Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le deuxième entraînement en vue de la descente de Lake Louise (Can) a été entaché par la chute de Daniel Albrecht.
Parti avec le dossard no 67, le Valaisan est violemment tombé, terminant sa course dans les filets de sécurité.
Le malheureux a dû être évacué de la piste par hélicoptère et transporté à l'hôpital de Banff. Selon les premières informations, il serait touché au genou. Aucune autre information n'était disponible jeudi soir sur son état de santé.
Lors de ces entraînements, Albrecht tentait de décrocher sa qualification pour la course de samedi. Il espérait ainsi renouer avec la descente en Coupe du monde, près de quatre ans après sa terrible chute à l'entraînement à Kitzbühel...
Depuis son crash sur la "Streif", qui lui avait valu un traumatisme crânio-cérébral et trois semaines de coma artificiel, le skieur de la vallée de Conches est désespérément à la recherche de son meilleur niveau. Autant dire que cette nouvelle chute pourrait marquer la fin de la carrière du Valaisan de 29 ans.
Avant la chute d'Albrecht, cet entraînement avait permis à Didier Défago de prendre ses marques sur la piste canadienne. Le Valaisan s'est classé 5e du deuxième entraînement en vue de la descente de samedi, en nette amélioration par rapport au premier test chronométré (31e).
Alors qu'il avait perdu trois secondes mercredi, le skieur de Morgins a concédé 51 centièmes au meilleur temps du Norvégien Aksel Lund Svindal. "J'ai eu un bon feeling, bien meilleur que la veille quand la piste était beaucoup trop molle", a expliqué Défago. "Pour samedi, il faudra éviter la moindre petite erreur et choisir le bon matériel", a-t-il ajouté.
Quant à Svindal, déjà dans le coup la veille (6e), il sera l'un des grands favoris pour la course de samedi. Tout comme l'Autrichien Klaus Kröll, détenteur du globe de descente et aux avant-postes aux entraînements (2e et 3e). Toute l'équipe autrichienne s'annonce d'ailleurs redoutable, Georg Streiberger (2e), Joachim Puchner (4e) et Max Franz (9e) s'étant aussi distingués.
Parmi les autres Suisses en lice, Silvan Zurbriggen a montré quelques progrès. Le Valaisan a fini 14e, à 1''50 de Svindal (26e mercredi). Comme redouté, ses compatriotes sont distancés, à l'image surtout de Carlo Janka, largué au-delà de la 50e place à 4''28.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS