Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La première descente de la saison a viré à la débâcle pour les Suisses à Lake Louise (Can).
Lors d'une course survolée par le Norvégien Aksel Lund Svindal, Silvan Zurbriggen a été le moins mauvais représentant helvétique avec son 24e rang.
Les attentes n'étaient certes pas très élevées dans le camp suisse, miné par les blessures (Beat Feuz notamment) et la retraite de son roi de la descente (Didier Cuche). Reste qu'une telle déroute fait tache pour la descente inaugurale de l'hiver. Et même dans l'histoire de la descente en Suisse !
Jamais encore il n'avait fallu remonter si loin dans un classement pour retrouver un descendeur suisse. Le pire résultat de l'histoire avait été jusqu'ici enregistré en janvier 1995 à Kitzbühel (Aut), avec une 21e place comme "meilleur" résultat.
Et dire que Cuche et Feuz s'étaient classés 1er et 2e l'an dernier à Lake Louise. Et dire surtout qu'il y avait toujours eu au moins un Suisse dans le top 4 en descente depuis mars 2009...
Parachuté nouveau leader de l'équipe, Didier Défago n'a pas pu tenir son rang. En retrait dès les premières portes, le Valaisan a commis une grosse faute à mi-parcours, échouant dans les profondeurs du classement à plus de quatre secondes de Svindal.
A la décharge du skieur de Morgins, la piste de Lake Louise - la plus facile du circuit - ne convient pas vraiment à son style. Défago aura donc largement l'occasion de se reprendre lors des autres descentes de l'hiver, voire même déjà dimanche à Lake Louise en super-G.
Comme redouté, il n'y a pas eu de miracle pour Carlo Janka. La confiance en berne, rongée par ses ennuis de matériel et la chute de son ami Daniel Albrecht, le Grison a largment échoué hors des points. De retour de blessure, Patrick Küng et Marc Gisin sont logiquement restés discrets. Quant à Silvan Zurbriggen, même s'il a été le meilleur Suisse du jour, il ne peut être que déçu avec cette 24e place.
Si elle a confirmé que l'hiver sera long pour les Suisses, cette première descente a apporté une autre certitude: il faudra être fort cette saison pour battre Aksel Lund Svindal. Déjà dans le coup aux entraînements, le Norvégien a impressionné sur la piste canadienne. Malgré une alerte dans le passage technique du "Fall Away", il a conservé une avance confortable sur son dauphin autrichien Max Franz, à 0''64 et pour la première fois sur un podium en Coupe du monde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS