Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les abeilles sont parmi les premiers insectes à souffrir (Archives).

KEYSTONE/EPA PAP/STANISLAW ROZPEDZIK

(sda-ats)

Plusieurs organisations de protection de l'environnement et des milieux agricoles appellent lers autorités à la rescousse des insectes. Elles ont lancé mardi à Berne une pétition exigeant une analyse approfondie de leur mort et des mesures rapides pour y faire face.

Le texte de la pétition demande d'"élucider au plus vite le problème de la disparition des insectes afin d'en informer la population et de prendre les mesures efficaces". Le comité réunissant la Fédération suisse des Amis de la Nature, Dark-Sky Switzerland, l'Union suisse des paysans et Apisuisse veut récolter 50'000 signatures d'ici fin novembre.

"Probablement plus de la moitié de tous les insectes a disparu au cours des trente dernières années", s'alarment les pétitionnaires, qui se basent sur des recherches effectuées en Allemagne. Et le phénomène n'épargne sans doute pas la Suisse, selon eux.

Débloquer des moyens financiers

Partant de ce constat, ils exigent que les raisons et l'étendue de la disparition des insectes dans les différentes régions de Suisse soient élucidées scientifiquement. Des moyens financiers suffisants doivent être mis à disposition "sans délai".

Le comité demande aussi que les plans d'action concernant la biodiversité, la santé des abeilles et les produits phytosanitaires soient "immédiatement et scrupuleusement" appliqués, et que d’autres mesures complémentaires "efficaces" soient adoptées, comme la réduction de la pollution lumineuse. Une meilleure sensibilisation de la population est également souhaitée.

Là où les insectes disparaissent, les oiseaux ne sont pas les seuls à mourir de faim. Les insectes jouent un rôle indispensable dans la pollinisation des cultures, rappelle le directeur de l'Union suisse des paysans et conseiller national (PLR/FR) Jacques Bourgeois, dans un communiqué accompagnant le lancement de l'initiative.

Énorme impact économique

Au plan mondial, l'action des insectes pollinisateurs est estimée en termes financiers à environ 153 milliards d'euros (environ 172 milliards de francs), selon une étude franco-allemande de 2016 mentionnée par les pétitionnaires. Les insectes jouent aussi un rôle essentiel dans la fertilité des sols.

La pétition existe en ligne et sur papier. Le délai de collecte court jusqu'au 24 novembre 2018. L'objectif du comité est de remettre au moins 50'000 signatures au Conseil fédéral et au Parlement lors la session parlementaire d'hiver, qui débutera le 26 novembre prochain.

www.insektensterben.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS