Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les opposants au nucléaire ont donné mardi le coup d'envoi de leur campagne contre la construction d'une nouvelle centrale à Mühleberg (BE). Les citoyens du canton de Berne seront en effet consultés le 13 février sur le remplacement de cette installation nucléaire.
Onze organisations et six partis politiques, parmi lesquels le PS et les Verts, se sont regroupés au sein d'un comité opposé à une nouvelle centrale nucléaire sur le territoire bernois. Parmi les arguments avancés devant la presse figure la problématique de l'élimination des déchets irradiés.
Sur le plan économique, les adversaires de Mühleberg affirment que les énergies renouvelables permettent de créer davantage d'emplois qu'une nouvelle centrale nucléaire. Ils disent aussi s'inquiéter de la santé de la population établie à proximité d'un réacteur.
Vote consultatifLe 13 février, le peuple dira s'il partage la prise de position du canton de Berne qui est favorable à la construction d'une nouvelle centrale. Le gouvernement à majorité rose-verte y est opposé mais il a dû s'aligner sur la position de la majorité du Grand Conseil qui estime elle qu'il faut remplacer Mühleberg.
L'issue du vote n'a pas un caractère contraignant mais constituera un signal pour la Confédération sur la popularité du nucléaire. Si le peuple partage l'avis du gouvernement, le canton de Berne fera savoir à la Confédération qu'il s'oppose à la construction d'une nouvelle installation nucléaire sur son sol.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS