Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ex-technicien atomiste israélien Mordehaï Vanunu entre deux gardiens de prison avant une audience à Jérusalem (archives).

KEYSTONE/AP/DAN BALILTY

(sda-ats)

La Norvège a accepté d'accueillir l'ex-technicien atomiste israélien Mordehaï Vanunu. Il avait révélé des secrets sur le programme nucléaire de l'État hébreu, a annoncé samedi soir sa femme norvégienne à la télévision TV2.

"Nous avions fait une demande de regroupement familial puisque c'est exactement ce dont il s'agit, que des époux et une famille puissent vivre ensemble. Donc même si je sais que l'affaire est controversée dans certains cercles, ce sont les valeurs familiales qui l'ont emporté", a assuré Kristin Joachimsen à TV2. Elle ignore toutefois quand son mari sera autorisé à la rejoindre en Norvège.

"Le ministère nous a renvoyé la demande la semaine dernière et nous l'avons traitée de la manière habituelle. Nous avons accordé la demande de regroupement familial", a confirmé à TV2 Karl Erik Sjøholt, un responsable de l'Agence norvégienne de l'Immigration, instance indépendante et décisionnaire sur ces questions.

Ancien technicien de la centrale de Dimona, Mordehaï Vanunu a été emprisonné de 1986 à 2004 pour avoir révélé des informations sur les activités de ce site.

Enlevé à Rome par les services de renseignements israéliens, il a été transféré en Israël où il est resté plus de 10 ans en isolement total. Depuis sa libération en 2004, il reste soumis à une série de restrictions dont une interdiction de s'entretenir avec des journalistes étrangers et de quitter le territoire israélien.

Toutes ses demandes pour lever ces interdictions ont été rejetées pour des "raisons de sécurité".

Inculpé plus de vingt fois

Selon l'avocat norvégien du couple, Arild Humlen, les chances que Mordehaï Vanunu, 62 ans, quitte Israël et s'installe en Norvège ont augmenté avec la décision de l'Agence norvégienne de l'Immigration. "J'espère que cela va dénouer une situation bloquée et qu'Israël va saisir cette opportunité", a-t-il affirmé à TV2.

Depuis sa libération en 2004, M. Vanunu, converti au christianisme, a été inculpé à plus de vingt reprises pour avoir enfreint les restrictions qui lui sont imposées, lesquelles, selon TV2, sont renouvelées chaque année.

Israël n'a jamais reconnu disposer d'un arsenal nucléaire. Mais des experts étrangers, s'appuyant en particulier sur le témoignage de M. Vanunu, affirment que l'État hébreu dispose de 100 à 300 ogives nucléaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS