Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

(sda-ats)

Le groupe technologique japonais en difficulté Toshiba va de l'avant concernant le retour de sa filiale Landis+Gyr à la Bourse suisse. La cotation est prévue pour le 21 juillet.

Landis+Gyr a fixé la fourchette de prix pour son entrée en Bourse (IPO) entre 70 et 82 francs par action, indique mercredi dans un communiqué l'entreprise zougoise spécialisée dans les solutions de gestion d'énergie. La fourchette de prix proposée implique une capitalisation entre 2,1 et 2,4 milliards de francs.

L'offre concerne les 29,5 millions de titres Landis+Gyr déjà existants. Toshiba, détenteur de 60% des titres, et le fonds d'investissements japonais semi-public Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), propriétaire des 40% restants, céderont l'intégralité de leurs parts.

Chiffre d'affaires de 1,7 milliard

Le 3 juillet, Landis+Gyr avait indiqué que Toshiba prévoyait une cotation de ses actions sur le marché helvétique au 3e trimestre de cette année. Toutefois, le géant technologique nippon continuait d'explorer d'autres options, avait rappelé le patron du groupe, Richard Mora, en conférence téléphonique.

Aucune décision définitive n'avait encore été prise quant à l'avenir du groupe sis à Zoug. M. Mora n'avait en outre pas souhaité livrer plus de détails quant à l'entrée en Bourse de la société fondée en 1896.

Le groupe de Suisse centrale a généré un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars (1,62 milliard de francs au cours actuel) lors de son exercice décalé 2016/17, clos le 31 mars. Un montant global de 70 millions pris sur les réserves sera versé aux actionnaires au titre de dividende pour l'année fiscale écoulée, selon le communiqué mercredi.

ATS