Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux victoires à Val d'Isère, mais pas de raison de s'emballer: Lara Gut garde les pieds sur terre après sa victoire samedi en descente, au lendemain de son succès en super-combiné.

"C'est cool d'avoir gagné deux courses, mais ça ne va pas changer ma vie", a estimé la Tessinoise. "J'ai travaillé pour me retrouver à ce niveau et je vais continuer, chaque jour, de faire un pas en avant", a-t-elle dit.

Revenue à deux points de Lindsey Vonn - éliminée samedi - au classement général de la Coupe du monde, Lara Gut continue aussi d'affirmer qu'elle ne pense pas au grand Globe. "La saison est encore longue et tout peut aller très vite en ski. Cela ne sert à rien de faire maintenent des calculs", a-t-elle noté.

Victorieuse pour la troisième fois à Val d'Isère, la Tessinoise a reconnu qu'elle se sentait bien dans la station savoyarde. "Ce n'est pas un hasard si je gagne souvent ici. Chaque fois que j'arrive à Val d'Isère, c'est comme une bouffée d'air frais. J'aime vraiment être ici et cela se répercute sur ma façon d'aborder les courses, comme c'est le cas également à St-Moritz et à Lenzerheide", a raconté celle qui est reparti samedi avec un veau, le prix réservé à la gagnante de la descente. "Je vais l'amener à Savièse chez mon préparateur physique (réd: le Valaisan Patrick Flaction), a-t-elle expliqué à propos d'un veau qu'elle a choisi de nommer "Valdy".

Dauphine de Lara Gut, Fabienne Suter a aussi prouvé qu'elle tenait la grande forme. "Après mon podium de Lake Louise (réd: 2e rang), j'avais à coeur de confirmer. J'y suis parvenue et j'en suis ravie. Je vais maintenant m'efforcer d'aller décrocher au moins une victoire cet hiver", a promis la Schwytzoise, qui a pensé à arrêter sa carrière ce printemps. "J'ai fait des choix dans ma préparation, comme celui d'abandonner le géant, et cela me réussit très bien", a-t-elle expliqué.

Le très bon résultat d'ensemble de l'équipe de Suisse a été complété samedi par Corinne Suter, classée au 5e rang, soit le meilleur résultat de sa jeune carrière en Coupe du monde. "Je ne pensais pas me retrouver si rapidement aux avant-postes", a relevé la Schwytzoise de 21 ans, qui n'a aucun lien de parenté avec Fabienne.

"Cela ne veut pas dire que je vais dorénavant briller sur toutes les courses. Il y a certaines descentes que je ne connais pas encore sur le circuit, et quand on sait l'importance de l'expérience dans cette discipline, je dois rester humble", a-t-elle ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS