Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreuses personnes ont défilé dans la rue avec des pancartes lors d'un rassemblement des employés de l'Hôpital fribourgeois en grève.

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Les employés de l'Hôpital fribourgeois (HFR) se sont mobilisés massivement mardi pour défendre leur maintien dans le giron de l'Etat. Cette journée d'actions et de grève a touché les cinq sites hospitaliers du canton.

La sécurité et la qualité de la prise en charge des patients a toutefois été garantie, a affirmé mardi devant la presse Marc Devaud, directeur général ad intérim de l'HFR. Toutes les prestations médicales programmées ont pu être effectuées.

La direction de l'établissement a mis sur pied une "cellule de conduite" pour parer à toute crise éventuelle. A ce stade, elle n'a reçu aucune plainte de la part de patients.

Les employés ont respecté le principe d'une "grève douce", a salué Marc Devaud. Ce dernier déplore toutefois que des actions aient eu lieu à l'intérieur de plusieurs halls d'entrée. Selon lui, cela a pu perturber certains patients et proches qui venaient à l'hôpital.

Dans tous les services, la moitié voire les deux tiers des employés manifestaient leur soutien au mouvement de protestation, par exemple en portant un badge, ont constaté les dirigeants.

Grève par tournus

Plusieurs centaines de personnes ont participé à la grève, mais pas toute la journée, pour la plupart, a dit à l'ats Gaétan Zurkinden, secrétaire régional du Syndicat des services publics (SSP). Des tournus étaient organisés: une ou deux personnes par groupe étaient en grève totale, et les autres se relayaient au piquet de grève.

La grève a provoqué une prise en charge moins bonne, mais n'a pas mis en danger la vie des patients, a souligné Gaétan Zurkinden. Les prestations essentielles étaient assurées; certains actes administratifs ou soins de confort ont toutefois été réduits.

Selon le SSP, 50 à 60 salariés ont fait grève toute la journée. La direction de l'HFR a pour sa part indiqué qu'une douzaine de salariés seulement s'étaient annoncés à ce titre, pour l'instant. Elle tirera un bilan plus précis ces prochains jours.

Manifestation

Le personnel a reçu le soutien d'une partie de la population qui a manifesté avec lui en début de soirée au centre de Fribourg. Près de 300 personnes, selon la police, étaient réunies sous la pluie et la grêle. Et une assemblée du personnel devait se tenir en soirée. Il n'est pas exclu qu'une nouvelle journée de grève ait lieu mercredi ou jeudi, selon Gaétan Zurkinden.

Le Grand Conseil fribourgeois doit se prononcer jeudi sur le statut du personnel de l'HFR. Le Conseil d'Etat préconise de le faire sortir de la Loi sur le personnel de l'Etat (LPers).

Les syndicats dénoncent un risque de baisse des rémunérations et de détérioration des conditions de travail en cas de sortie de la LPers. Ils demandent que les débats parlementaires soient repoussés, pour permettre des négociations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS