Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Union bancaire privée (UBP) a bénéficié d'un résultat opérationnel en hausse grâce aux conditions de marché favorables (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'Union bancaire privée (UBP) a dégagé un bénéfice net largement en hausse au premier semestre, en progression de 21,6% à 109,5 millions de francs. Le résultat opérationnel augmente aussi alors que les avoirs sous gestion sont stables, a dit jeudi le groupe genevois.

Les conditions de marché ont été "favorables", admet le patron Guy de Picciotto. Mais les résultats valident aussi les "investissements importants effectués ces derniers mois pour renforcer nos équipes" et "le dynamisme de nos activités en Asie".

Les revenus de l'activité se sont étendus de 12,5% à 509,5 millions de francs, contre environ 453 millions il y a un an à la même période. La marge d'intérêt progresse de 18,5% à 139,3 millions et les commissions ont augmenté de plus de 10%.

Autre indicateur, les charges d'exploitation se sont renforcées de près de 10% à 323,7 millions, contre 294,5 millions un an auparavant. Une situation liée à l'absorption de Coutts en Asie finalisée en avril 2016.

Le rapport entre charges et produits retombe à 63,5%, contre près de 68% en décembre dernier. Ce scénario a contribué à une hausse du bénéfice opérationnel de 21,2% à près de 134 millions, contre 110,5 fin juin 2016.

Dizaines de sites au total dans le monde

Côté avoirs sous gestion, la progression est très légère, à 118,9 milliards de francs, contre 118,3 milliards en décembre dernier. Les bons résultats ont permis de compenser les effets de change. Et la croissance organique qui se poursuit dans la gestion d'avoirs, avec des apports de 1,6 milliard, a aussi équilibré les sorties liées aux régularisations de la clientèle privée européenne et latino-américaine.

Le ratio Tier 1 de solvabilité s'affiche lui aussi en augmentation. A 26%, il reste largement supérieur au minimum requis par Bâle III et l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

L'UBP est active dans la gestion de fortune pour les clientèles institutionnelle et privée. Elle regroupe au total plus de 1690 collaborateurs à Genève et dans 25 sites dans le monde.

ATS