Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le tireur a ouvert le feu sur la foule du 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay (archives).

KEYSTONE/AP/JOHN LOCHER

(sda-ats)

Cinq jours après la fusillade la plus meurtrière des Etats-Unis, la police de Las Vegas a reconnu vendredi qu'elle n'avait aucune piste crédible sur les motivations du tireur. L'homme a abattu 58 spectateurs d'un concert de musique country et en a blessé près de 500.

"Nous sommes aussi au courant bien sûr que l'Etat islamique a revendiqué à plusieurs reprises l'attaque et je peux vous dire qu'à ce jour, nous n'avons pas trouvé de lien", a ajouté un adjoint du shérif de Las Vegas.

"Par le passé, les motivations pour des attaques terroristes ou des meurtres de masse étaient clairement énoncées dans une note, sur les réseaux sociaux, par un coup de fil ou même en fouillant dans les données informatiques d'un ordinateur", a-t-il souligné. "A ce jour, notre enquête n'a permis de ne trouver aucune de ces choses", a-t-il regretté.

Il a promis que l'enquête se poursuivrait jusqu'à ce que toute la lumière soit faite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS