Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Divers - Les traditionnels Laureus Awards ont couronné leur rois de 2011.
Il s'agit du tennisman serbe Novak Djokovic, no 1 mondial et vainqueur de trois tournois du Grand Chelem, et le l'athlète kenyane Vivian Cheruiyot, double championne du monde à Daegu.
Avec Djokovic, vainqueur attendu tant ses performances ont été fantastiques, le tennis a assis sa domination au palmarès de la prestigieuse récompense, décernée cette année à Londres. C'est en effet pour la sixième fois depuis 2000 qu'un as de la balle jaune est élu sportif de l'année, grâce notamment au quadruplé de Roger Federer entre 2005 et 2008. "Nole", récent lauréat de l'Open d'Australie, succède à l'Espagnol Rafael Nadal, un autre tennisman...
Si le choix du no 1 mondial était couru d'avance, celui de Vivian Cheuiyot a, presque, valeur de surprise. La Kenyane de 28 ans a notamment brillé lors des championnats du monde d'athlétisme à Daegu (CdS), réalisant le doublé 5000/10 000 mètres. Celle qui succède à la skieuse américaine Lindsey Vonn s'est aussi illustrée dans la Ligue de diamants, qu'elle a remportée grâce à ses résultats sur 5000 m.
Le football a été mis à l'honneur par la désignation du FC Barcelone, vainqueur de la Ligue des champions, comme équipe de l'année. Le prodige nord-irlandais du golf, Rory McIllroy a lui été récompensé du titre de révélation 2011. Son compatriote Darren Clarke, qui s'exprime lui aussi sur les greens, a pour l'académie effectué le comeback de l'année. Le très médiatique athlète sud-africain Oscar Pistorius a pour sa part triomphé dans la catégorie "sport handicap".

ATS