Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les manifestants ont rallié un palace au bord du lac où se tient un sommet de traders en matières premières.

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Environ 250 personnes ont protesté lundi à Lausanne contre la spéculation sur les matières premières. Dans un froid glacial, les manifestants ont rejoint le Beau-Rivage Palace, à Ouchy, où se tient durant trois jours un sommet international de négoce.

La manifestation s'est déroulée dans le calme, même si le propos était parfois musclé. "Affameurs, dégagez","C'est pas les déplacés, c'est pas les exilés, c'est les traders qu'il faut virer" ont clamé les manifestants tout le long du cortège qui les a conduits du centre-ville jusqu'au bord du lac.

Les participants ont défendu le droit des peuples à disposer de leurs ressources. Ils ont dénoncé le "commerce criminel" des traders, qui se fait "avec la complicité des autorités", la Suisse étant une importante place de négoce sur les matières premières. "La famine cotée en bourse", pouvait-on lire sur des panneaux.

Le sommet, baptisé FT Global Commodities Summit, se tient jusqu'à mercredi dans le palace lausannois. Ce rendez-vous, qui en est à sa septième édition, accueille d'importants financiers et négociants en pétrole, métaux et céréales.

Avant de lancer le cortège, les participants ont observé une minute de silence en hommage à Marielle Franco, une militante brésilienne assassinée il y a quelques jours à Rio. Ils ont appelé à la solidarité avec les peuples du monde entier.

Les manifestants ont été maintenus à distance de l'hôtel Beau-Rivage, une barrière les empêchant de s'en approcher. Par le passé, la manifestation s'est parfois révélée plus mouvementée. Des manifestants avaient tenté d'entrer dans l'hôtel, entraînant une riposte ferme des forces de l'ordre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS