Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de l'Ouest lausannois a mis la main sur trois individus qui pirataient des automates à billet sur la ligne du M1. Ils ont été repérés grâce au système d'alerte mis en place par les Transports publics lausannois (tl), a fait savoir la compagnie vendredi.

Le réseau tl est doté de 676 distributeurs automatiques de titres de transport. Depuis quelques années, l'entreprise subit sporadiquement des arnaques touchant l'ancienne génération de ces appareils.

Système d'alerte

Après une vague d'escroqueries du même genre en 2010, les tl ont pris des mesures pour piéger les malfrats. Un système d'alerte a été développé par les informaticiens des tl et intégré aux distributeurs. Chaque tentative est automatiquement signalée aux responsables qui peuvent ainsi localiser les appareils piratés en temps réel.

Mardi dernier vers 17h, les alarmes ont sonné à plusieurs reprises. Immédiatement prévenu, le groupe judiciaire de Renens a déclenché avec la police de l'Ouest lausannois une opération d'envergure sur un secteur du M1.

Trois individus suspectés d'avoir encaissé frauduleusement de la monnaie ont été arrêtés à l'arrêt UNIL-Mouline. Une plainte a été déposée par l'entreprise. Cette intervention a toutefois engendré de fortes perturbations sur la ligne du M1. Les tl prient les usagers de l'en excuser.

ATS