Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bob Wilson a mis en scène les oeuvres inachevées de Balthus, mises à disposition par la veuve du peintre Setsuko Klossowska de Rola.

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Des créations inachevées dans un musée inachevé: à Lausanne, le Musée cantonal des Beaux-Arts (mcba), encore en chantier, expose des oeuvres tout droit sorties de l'atelier de Balthus, mises en sons et en lumières par Robert Wilson. A découvrir jusqu'au 9 septembre.

L'exposition s'ouvre vendredi, mais elle est encore en train d'être montée et Robert Wilson peaufine les derniers détails. "Bob Wilson est très exigeant, certains diront tyrannique. Il faut que tout joue au millimètre", explique jeudi Bernard Fibicher, directeur du mcba.

La comtesse Setsuko Klossowska de Rola, veuve de Balthus, raconte la genèse de l'exposition, la venue de Bob Wilson au Grand Chalet de Rossinière (VD) où il souhaitait voir l'atelier du peintre. "Son intense regard devant les tableaux m'a beaucoup rappelé celui de Balthus lorsqu'il travaillait", confie-t-elle.

Le metteur en scène veut en faire quelque chose. "Je lui ai dit: à Lausanne, il y a un musée en train de se construire. Ce serait merveilleux de faire un mariage entre un endroit en train de se construire et des tableaux inachevés", explique-t-elle.

Proximité

Grand, tout vêtu de noir, le metteur en scène américain arrive très détendu. Il complète: "j'ai toujours ressenti une proximité avec l'oeuvre de Balthus". Le metteur en scène et plasticien insiste sur l'importance de la structure dans le travail de Balthus, sur son caractère intemporel, "classique, comme Shakespeare est classique".

La courte exposition sera visible par petits groupes, durant une période limitée. L'entrée est gratuite, mais les réservations sont indispensables car les places sont limitées. Pour la première fois, le grand public pourra découvrir une partie des oeuvres qui étaient dans l'atelier de Balthus. Car depuis la mort du peintre en 2001, cet atelier a été préservé en l'état.

Lumière et sons

Quatre pièces, dans le sous-sol sombre du musée, abritent ces oeuvres. "J'ai travaillé sur la lumière, sans lumière il n'y a pas d'espace", dit Bob Wilson. Musiques, bruits de l'océan ou voix donnent une couleur musicale différente à chaque pièce. Dans le calme.

Pour bien se faire comprendre, Bob Wilson mime le bruit de l'océan. Il reproduit aussi l'aboiement d'un chien. Ce petit chien du "Passage du commerce Saint-André", célèbre tableau de Balthus reproduit en grand dans l'exposition. L'original est actuellement près de Bâle pour une exposition Balthus à la fondation Beyeler.

Au printemps 2022, Bob Wilson sera de retour à Lausanne pour l'ouverture du futur mudac sur le site de Plateforme 10, près de la gare. Il signera la scénographie d'une exposition réunissant plus de 300 chaises de designers reconnus et de jeunes créateurs, amassées par le collectionneur Barbier-Mueller.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS