Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal criminel de Lausanne a condamné lundi un homme à douze ans de prison pour tentative d'assassinat, de lésions corporelles qualifiées, de séquestre et de contrainte. En février 2010, il a porté 44 coups de couteau à son épouse, mettant gravement sa vie en danger.

La cour considère la culpabilité du ressortissant marocain, auteur d'un "massacre", comme "très lourde". Ce chauffeur de taxi de 37 ans, qui "a évidemment cherché à tuer son épouse", a fait preuve d'un "acharnement épouvantable" à la poignarder, en utilisant quatre couteaux.

Il n'a en outre jamais reconnu les violences perpétrées à son encontre, sauf quand il a été pris sur le fait, et a persisté à charger sa victime aux débats, la traitant notamment de "diablesse" et de "menteuse". Sans une diminution légère à moyenne de responsabilité, il aurait écopé d'une peine de 20 ans d'emprisonnement.

Fréquentes violences

Le couple s'est rencontré en 2003 et s'est marié en novembre 2006. Dès 2004, à plusieurs reprises, l'homme a donné à son amie des coups de poings et de pieds sur tout le corps, allant jusqu'à lui perforer un tympan.

En octobre 2007, parce qu'elle voulait le quitter, il l'a séquestrée durant plusieurs heures. Il l'a menacée d'un couteau sous la gorge de la tuer ou de se suicider si elle appelait la police. Le couple s'est séparé peu après.

Le 22 février 2010, l'homme s'est introduit de force dans le logement de son épouse. La suspectant d'être infidèle, il lui a porté 44 coups de couteau, brisant deux lames et en pliant deux autres. Il n'a cessé de frapper sa victime qu'à l'arrivée de la police.

ATS