Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une vingtaine de personnes ont participé jeudi au centre de Lausanne à une flash mob de soutien au peuple grec. Sous un soleil de plomb, ils ont ont déployé une banderole appelant à la "Solidarité avec le peuple grec. Non à l'austérité".

La Commission européenne, la Banque centrale européenne et le FMI infligent depuis cinq ans des mesures d'austérité qui ont fortement dégradé le niveau de vie des Grecs. L'objectif n'est pas économique, mais politique: il s'agit "d'imposer brutalement un programme néolibéral, avec la destruction des droits sociaux", ont dénoncé les Jeunes du Mouvement pour le socialisme (JMPS), organisateurs de la flash mob.

Les militants espèrent un front uni de la gauche pour un non lors du vote de dimanche. Le 5 juillet, les Grecs doivent se prononcer sur la dernière version d'une proposition d'accord des créanciers de la Grèce, qui prévoit une série de réformes et de mesures budgétaires en échange d'une poursuite du soutien financier au pays.

ATS