Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un enfant de trois ans est mort mardi soir à Lausanne après avoir été écrasé par la remorque d'un bus des transports publics (tl). Le petit garçon, que sa mère tenait par la main sur le trottoir, a fait écart pour une raison inconnue. Déséquilibré, il est tombé sur la chaussée.

Le déroulement exact du drame, qui s'est passé vers 18h40, n'est pas encore connu car la police n'a "pas pu entendre la mère de l'enfant vu son état de choc", a indiqué mercredi la porte-parole de la police lausannoise. La présence d'un chien a été signalée mais on ne sait pas s'il est à l'orgine du mouvement de l'enfant, a déclaré Anne Plessz.

Déséquilibré, l'enfant est tombé puis est passé sous la dernière roue droite de la remorque du bus, écrit la police dans son communiqué. Le chauffeur ne s'est rendu compte de l'accident qu'en entendant les cris de la mère.

Quand les secours sont arrivés sur place, un médecin et une infirmière étaient déjà en train d'essayer de ranimer le petit garçon en arrêt respiratoire. L'enfant est décédé peu après au CHUV où il venait d'être transporté.

Selon l'enquête, le bus roulait normalement et le chauffeur a indiqué qu'il n'avait ni vu l'enfant tomber, ni ressenti le choc. Une quinzaine de policiers sont intervenus et le trafic sur l'avenue d'Echallens a été détourné pendant plusieurs heures.

ATS