Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un jeune de 19 ans s'est suicidé après avoir cru qu'il avait échoué aux examens de maturité professionnelle, à Lausanne. Son nom ne figurait pas sur la liste publiée vendredi sur le site internet du canton de Vaud. En fait, son nom avait été oublié.

Séverin Bez, directeur général de l'enseignement postobligatoire, reconnaît une erreur humaine de ses services. "Une enquête interne a eu lieu. La liste des jeunes arrivés avec succès au terme de leur formation se fait par des copier-coller de tableaux excel. Malheureusement, le dernier nom de la liste a été oublié", a-t-il expliqué à l'ats, confirmant une information de "24 heures".

Affecté par ce cas "dramatique", Séverin Bez observe que cette liste peut avoir eu un effet déclencheur, même si un lien absolu de causalité avec le suicide ne peut être établi. Vendredi, le jeune avait contacté des profs et des élèves. Tous l'avaient rassuré, lui conseillant d'attendre les résultats officiels, affichés lundi dans le hall de l'Ecole professionnelle et commerciale de Lausanne.

Informer autrement?

Le directeur de l'enseignement obligatoire a demandé un réexamen de l'ensemble du processus d'information des élèves afin de voir si on peut diminuer le risque d'un éventuel acte de désespoir. "Cela m'interpelle: on procède de cette manière depuis des dizaines d'années, mais est-ce qu'on fait juste", se demande-t-il.

Séverin Bez rappelle que le canton doit informer 5400 jeunes en une semaine. "En cas d'échec, est-ce bien qu'un jeune l'apprenne en étant seul devant son ordinateur", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS