Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne n'est pas parvenu à rééditer son exploit du match no 3 en quarts de finale des play-off à Berne. Le LHC s'est incliné 3-0 et se retrouve mené 3-2 dans la série.

Pour espérer empocher le troisième point dans cette série, les Vaudois savaient qu'ils allaient devoir livrer le match parfait et compter sur un brin de chance. Malheureusement, la chance a fui le club de Malley dès le début de la période médiane. Le premier power-play bernois leur a offert le but de la victoire. Et celui-ci doit davantage à une grossière erreur de Cristobal Huet qu'à une action de manuel de la part des Ours. Philippe Furrer s'est retrouvé esseulé à la gauche du portier du LHC et le futur défenseur de Lugano a choisi de tirer au but malgré un angle très restreint. Par chance, le puck est passé entre les jambières du Franco-Suisse qui a dû pester sous son casque après ce mauvais but.

Dans la continuité de cette réussite bernoise, les locaux ont intensifié leur pression sur la cage vaudoise avec notamment un sauvetage de Huet à la 28e. Puis Lausanne a pu desserrer l'étau en bénéficiant également d'une chance en supériorité numérique. Malheureusement pour les Lions, ils se sont montrés moins habiles que Berne dans cet exercice en dépit d'une belle pression dans la zone de défense bernoise.

Dès le 1-0, Heinz Ehlers a cherché des solutions. Alors le Danois a brassé ses lignes, faisant évoluer les trois attaquants finlandais ensemble. Mais ce remaniement de personnel n'a pas franchement eu l'effet escompté puisque les joueurs de Guy Boucher ont inscrit le 2-0 après 61 secondes de jeu dans le troisième tiers grâce à l'inusable Plüss qui a profité d'un joli travail de Scherwey. Avec deux buts de retard, autant dire que les Lions ont pu soigneusement réfléchir à la tactique à employer jeudi en vue du sixième acte face à un adversaire qui a fait étalage de sa plus grande force physique.

Surtout que sur une double supériorité numérique, les joueurs de la capitale ont pu se mettre à l'abri sur un beau lancer de Blum (54e). Mais l'an dernier face à Zurich, Lausanne avait su se remobiliser pour aller chercher un septième match. Gageons que les Bernois ne sous-estimeront pas les Vaudois jeudi lors de l'acte VI.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS