Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

C'est dans l'esprit d'Omar Porras, directeur du TKM à Renens, qu'est née l'idée de faire revenir le Théâtre du Soleil en Suisse. Il lui aura fallu obtenir des soutiens publics et privés pour accueillir la célèbre troupe à Lausanne cet automne (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Lausanne accueillera Ariane Mnouchkine et la célèbre compagnie française du Théâtre du Soleil cet automne. Du 24 octobre au 18 novembre, la troupe proposera 21 représentations d'"Une chambre en Inde" au Palais de Beaulieu.

C'est dans l'esprit d'Omar Porras, directeur du Théâtre Kléber-Meleau (TKM), qu'a germé cette idée après avoir assisté à une représentation du spectacle à la Cartoucherie, ancienne usine de munitions située proche de Paris, où la troupe répète et se produit. Il la soumet à Ariane Mnouchkine qui accepte, pour autant qu'un lieu adéquat soit trouvé.

Ce lieu, ce sera le Palais de Beaulieu à Lausanne, indique le dossier de presse. L'événement, soutenu par des acteurs publics et privés, est rare puisque la venue en Suisse de cette troupe remonte à de nombreuses années.

Depuis 1970

Si elle avait proposé "Tambours sur la Digue" en Suisse alémanique en 2000, la compagnie n'est en effet pas revenue en Suisse romande depuis 1970. Elle avait alors joué "1789, la Révolution doit s'arrêter à la perfection du bonheur".

Pour ce retour sur sol helvétique, la troupe, créée il y plus de cinquante ans, propose "Une Chambre en Inde". Pendant près de 3h30, ce spectacle raconte l'histoire de Cornélia qui doit prendre au pied levé la direction d'une troupe de théâtre après le départ d'un metteur en scène choqué par des attentats.

Cornélia a pour mission de mettre sur pied un spectacle sur l’état du monde, sur "le sort abominable fait aux femmes, la pauvreté, la montée des violences, la guerre de l’eau, les victoires des Théocraties, la faiblesse des démocraties qui ne défendent plus leurs valeurs", peut-on lire dans le dossier. L'oeuvre à laquelle participent 34 comédiens de treize nationalités tente de faire fleurir le rêve derrière le cauchemar.

Artiste engagée

Agée de 79 ans, Ariane Mnouchkine a co-fondé cette troupe en 1964 comme "Coopérative ouvrière de production" avec d'autres étudiants en théâtre à Paris. Une troupe si particulière puisqu'en son sein chacun reçoit le même salaire et s'implique dans le fonctionnement du théâtre, s'occupant parfois de l'accueil du public, parfois de l'entretien.

En 2009, Ariane Mnouchkine avait été récompensée par le prix International Ibsen Award pour son oeuvre qui inspire "foi dans l'avenir".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS