Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne s'est évité un quart de finale face à Fribourg Olympic. Le promu termine en tête de la phase intermédiaire 7-11 grâce à son succès sur Swiss Central et défiera donc Monthey en play-off.

Les hommes de Randoald Dessarzin sont allés s'imposer 61-75 samedi en terre lucernoise lors de l'ultime journée d'un mini-championnat dans lequel ils ont remporté leurs quatre matches. Swiss Central n'a pour sa part gagné qu'un seul match dans le même temps, et devra donc défier Olympic au 1er tour des séries (best of 5).

Lausanne a rapidement fait la différence dans une partie où les premiers points ont été inscrits après 2'31'' de jeu. Le club de la capitale olympique a rapidement pris les devants pour mener 8-16 à l'issue du premier quart et 11-30 à la 17e. Jordan Loveridge (21 points, 10 rebonds) et ses équipiers ont ensuite su gérer leur avance.

Adversaire de Lausanne dès samedi prochain, Monthey a conclu le tour intermédiaire 1-6 sur une bonne note. Toujours privés de deux renforts américains suspendus après les incidents de la finale de la Coupe de Suisse (Humphrey et Young), les Chablaisiens ont battu Union Neuchâtel 81-76. Jordan Heath (19 points, 19 rebonds) et Mikaël Maruotto (21 points, 8 rebonds) se sont montrés particulièrement inspirés côté valaisan.

Vainqueur de cette phase intermédiaire, Fribourg Olympic a pour sa part battu Lugano 74-69 grâce notamment aux 15 points et 8 rebonds de Travis Taylor. Cette rencontre a épousé un scénario pour le moins étrange. Olympic menait ainsi 17-0 (!) après 3'28'' de jeu, mais ne comptait plus que 4 points d'avance à la pause (43-39). Le tenant du titre s'est même retrouvé mené 62-68 à 3'15'' de la fin, avant de renverser la vapeur grâce à un partiel de 12-0. A noter le retour dans l'effectif fribourgeois de Derek Wright (9 points), absent sur blessure depuis onze semaines.

Emmenés par un Roberto Kovac en feu (25 points, avec un 7/11 à 3 points), les Lions de Genève ont eu besoin d'une prolongation pour vaincre les Starwings (110-88). Les hommes de Jean-Marc Jaumin se sont vraiment imposés à l'usure face à une équipe rhénane qui a l'habitude de tourner à huit joueurs mais qui a perdu trois éléments pour 5 fautes: ils ont remporté la prolongation sur le score de... 23-1! Les Lions auront l'avantage du terrain face à Union en quart de finale, ce qui ne sera pas le cas des Starwings face à Lugano.

Le dernier match de la journée, sans enjeu, a vu Boncourt battre SAM Massagno 90-75. La saison est terminée pour ces deux équipes, ainsi que pour Winterthour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS