Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Lausanne s'explique sur ses dépenses et ses voyages

Le syndic Grégoire Junod et le municipal Oscar Tosato sont ceux qui voyagent le plus à l'étranger (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La municipalité de Lausanne publie des chiffres sur ses frais de déplacement et précise sa directive sur l'acceptation de cadeaux. Le syndic Grégoire Junod et le municipal des sports Oscar Tosato, capitale olympique oblige, voyagent le plus à l'étranger.

En 2017, les sept membres de la municipalité ont globalement coûté 22'036 francs en frais de voyage, un montant qui inclut les déplacements - y compris un voyage d'études à Zurich - , l'hébergement et les frais de téléphonie. Par comparaison, l'ardoise qui a fait polémique à Genève dépassait les 120'000 francs.

Durant l'année 2017, Grégoire Junod et Oscar Tosato se sont déplacés à sept reprises à l'étranger. Ils ont dépensé respectivement 7049 et 7996 francs en transport et en hébergement, plus 779 et 238 francs en coûts de téléphonie à l'étranger.

A cela s'ajoutent les coûts de téléphonie à l'étranger des autres membres du collège (pour moins de 1000 francs), quelque 1800 francs pour le remboursement de billets de transports publics en Suisse - la ville ne rembourse pas le taxi - et 3204 francs pour le déplacement collectif à Zurich. Durant ce séjour de deux jours, l'exécutif a visité un espace de consommation de drogue sécurisé et des projets de logements en coopérative.

Liste des voyages

La ville a publié mercredi ces chiffres en réponse à des interpellations déposées au Conseil communal. Jouant la carte de la transparence, elle a produit des tableaux qui énumèrent les voyages à l'étranger de ses élus et chefs de service depuis le début de la législature, le 1er juillet 2016.

La municipalité, qui est fortement sollicitée, opère des choix et se concentre dans des domaines prioritaires, explique la ville dans un communiqué. Il s'agit notamment de la promotion de Lausanne comme ville de sport, de la présidence de l'Union mondiale des villes olympiques et de l'association des maires francophones.

Indépendance préservée

L'exécutif précise qu'il n'accepte pas d'invitations de sociétés privées dont l'activité serait de nature à mettre en doute son indépendance et son impartialité. En règle générale, les déplacements sont pris en charge par la ville alors que l'hébergement est à la charge de l'entité qui invite.

Pour prévenir d'éventuels conflits d'intérêts, la municipalité a fixé dans une nouvelle directive sa pratique en matière de cadeaux, invitations et voyages. Elle ne peut accepter de dons ou d'autres avantages qui vont au-delà de 300 francs. "Ce chiffre est désormais écrit noir sur blanc", explique Simon Affolter, secrétaire municipal.

Cette directive fixe un série de règles de procédure: les voyages officiels doivent être annoncés au secrétariat municipal et au collège. La municipalité est seule compétente pour décider qu'un de ses membres la représente. "Plusieurs points ont été ainsi formalisés, mais il n'y a rien de nouveau", selon M. Affolter.

Indemnité de 10'000 francs

Enfin, la ville rappelle que les élus reçoivent une indemnité forfaitaire annuelle de 10'000 francs pour leurs frais de représentation. Mais aucun remboursement n'est octroyé pour l'utilisation d'un véhicule privé à titre professionnel, pour le taxi, ni pour des repas en Suisse ou à l'étranger.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.