Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Municipalité de Lausanne a demandé à faire un audit sur des rémunérations extraordinaires accordées en 2016 à des administrateurs de Tridel sur le départ (Archives).

KEYSTONE/DOMINIC FAVRE

(sda-ats)

La Ville de Lausanne demande un audit sur des rémunérations extraordinaires pour un total d'environ 100'000 francs payées à des administrateurs de Tridel lors de leur départ en 2016. Selon la direction de l'usine, il s'agit du paiement d'heures de travail effectuées.

Les honoraires des membres du Conseil d'administration de l'usine d'incinération des déchets sont passés d'environ 143'000 francs en 2015 à 251'000 francs en 2016. Cette différence a interpellé la Municipalité de Lausanne qui en a pris connaissance à la lecture des comptes. Elle a décidé de demander un audit.

Cette information publiée mardi par "24 heures" a été confirmée par le secrétariat communal. "Nous avons pris cette question très au sérieux. Le fait que l'on puisse payer des primes à des administrateurs au moment de leur départ n'a pas lieu d'être", a indiqué le syndic Grégoire Junod.

Début décembre

"La Ville de Lausanne a envoyé un courrier pour demander au Conseil d'administration d'autoriser l'audit du Service communal des finances", a déclaré à l'ats Stefan Nellen, président et administrateur de Tridel. "Ce point sera traité début décembre".

"La société Tridel est totalement transparente, ses comptes sont audités par PwC, il n'y a rien de caché concernant cette hausse", affirme Stefan Nellen. Il rappelle qu'à ses côtés figurent au Conseil huit municipaux ou syndics de communes vaudoises assermentés. Parmi eux, la directrice des finances lausannoises Florence Germond.

Pour travail accompli

Selon M. Nellen, le Conseil d'administration de Tridel a pris la décision d'attribuer une rémunération particulière à certains de ses membres sur le départ parce qu'ils avaient participé à la construction et à la mise en oeuvre de l'usine sans avoir été rétribués. Le montant correspond à des heures de travail effectuées.

C'est une rémunération pour travail accompli et non une prime, a-t-il souligné. Certains administrateurs sortants ont touché beaucoup plus par le passé, a-t-il ajouté, en rappelant que Tridel réalise 40 millions de chiffre d’affaires annuel et a remboursé près de 150 millions de dettes depuis sa création il y a dix ans.

Interpellation urgente

La révélation de ces rémunérations extraordinaires a fait réagir la gauche lausannoise. Les Verts ont déposé dans la foulée une interpellation urgente au Conseil communal cosignée par les socialistes. Ils souhaitent notamment savoir quels sont les membres qui ont touché de l'argent et pour quelle raison et si le versement d'une indemnité est une pratique courante.

D'un coût de 360 millions, l'usine a été mise en service en 2006. Elle traite des déchets provenant de tout le canton. Actuellement, le tunnel des déchets est fermé pour cause d'assainissement jusqu'en février 2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS