Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lyon a remporté la Ligue des champions féminine.

Les Françaises se sont imposées en finale à Reggio Emilia (ITA) face au Wolfsburg des Suissesses Dickenmann, Bachmann et Bernauer à l'issue de la séance des tirs au but (1-1 après les prolongations).

Cette victoire est méritée pour l'OL, qui a ouvert la marque par Hegerberg (12e) et largement dominé la rencontre avant d'encaisser l'égalisation à la fin du temps réglementaire par Popp (88e). Lyon a finalement été récompensé lors des penalties, lorsque la Japonaise Kumagai a transformé son essai et offert le titre à ses couleurs.

Du côté de Wolfsburg, l'ancienne Lyonnaise Lara Dickenmann a joué toute la rencontre. Mais, victime de crampes en fin de partie, elle n'a pas tiré de penalty. Ramona Bachmann, entrée à la 59e, n'a pas non plus été utilisée dans cette séance de tirs au but. Quant à Vanessa Bernauer, elle avait été remplacée à la 73e. La quatrième Suissesse des "Louves", Noelle Maritz, était blessée.

Cette victoire permet aux Lyonnaises de remonter sur le toit de l'Europe. Déjà sacrées en 2011 et 2012, elles avaient ensuite échoué en finale en 2013, battues par... Wolfsburg. Aucune équipe n'avait encore gagné trois fois la Ligue des champions.

A noter finalement que le club du président Jean-Michel Aulas a parachevé une saison parfaite jeudi à Reggio Emilia, sachant qu'il avait déjà remporté le championnat et la Coupe en France.

ATS