Toute l'actu en bref

Le conseiller fédéral Alain Berset était l'invité d'une corporation et il a participé au cortège du Sechseläuten lundi à Zurich.

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le "Böögg", le Bonhomme hiver auquel les Zurichois boutent le feu chaque année à l'occasion du Sechseläuten, a tenu 9 minutes et 56 secondes avant d'exploser lundi en fin d'après-midi. Il annonce ainsi que l'été sera chaud.

La tête du "Böögg" avait explosé après 43 minutes et 34 secondes en 2016, un record. D'après le mythe, plus la tête du Bonhomme hiver explose rapidement, plus l'été sera chaud. En 2003, l'explosion s'était produite après 6 minutes, augurant, à raison, l'été du siècle. En 2014 en revanche, elle avait explosé très vite, mais l'été avait été frais et pluvieux.

La manifestation s'est déroulée sous le soleil et par une température printanière. L'après-midi, plusieurs milliers de spectateurs se sont massés dans les rues de Zurich pour voir défiler les corporations.

Glaris invité d'honneur

Le canton de Glaris était l'hôte d'honneur du Sechseläuten. Parmi les invités des corporations figuraient notamment les conseillers fédéraux Alain Berset et Johann Schneider-Ammann. On pouvait aussi apercevoir la présidente du PLR Petra Gössi, le président du PBD Martin Landolt et celui du PDC Gerhard Pfister.

Dimanche après-midi, plus de 2200 enfants ont été les vedettes de la fête. Les bambins ont défilé dans le centre de la ville avec leurs costumes traditionnels. Là aussi, le soleil était de la partie.

La fête du Sechseläuten est célébrée depuis des siècles. Son nom signifie "six heures sonnent". Au début du printemps, les cloches de la cathédrale annonçaient jadis la fin du travail à 18h00 et non plus à 17h00 comme en hiver.

ATS

 Toute l'actu en bref