Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Allemagne discutait jeudi des propos d'un présentateur de télévision revendiquant la veille avoir bidonné une vidéo montrant le ministre grec Yanis Varoufakis faisant apparemment un "doigt d'honneur" à l'adresse de Berlin. Le ministre lui-même a réagi.

"Respirez profondément, ne tombez pas de votre chaise, vous devez être très courageux", a annoncé Jan Böhmermann anime une émission satirique sur la chaîne publique ZDF. Hilare, il explique comment son équipe a bidouillé des images prises lors d'un festival en Croatie en 2013, alors que M. Varoufakis n'était pas encore ministre. La vidéo a ensuite été placée sur YouTube.

M. Böhmermann explique comment son équipe a ajouté le doigt, début février. Des ombres ont aussi été créées par le geste, pour plus d'authenticité.

ZDF a d'abord retwitté le lien menant à cette confession. La chaîne a ensuite réagi de façon ironique, semblant confirmer via Twitter les propos du présentateur. "Nous réfléchissons à la possibilité de faire figurer la mention 'Attention satire!' sur les prochaines émissions" qu'il animera.

Provocation gratuite

Outre-Rhin, cette histoire a immanquablement enflammé le réseau social, suscitant les hashtags #varoufake ou #varoufakefake. Certains y affichent leur scepticisme : ZDF "ne fait que souligner que l'émission est satirique. Ca ne veut pas dire qu'ils n'ont pas bidonné la vidéo", notait ainsi @tseymat.

Certains se demandent s'il s'agit-il d'un habile montage, d'une image non truquée ou d'une provocation gratuite. Quoi qu'il en soit, "l'affaire" a débuté dimanche soir.

Débat politique

La vidéo manipulée a été diffusée lors d'un débat politique très suivi sur ARD, l'autre chaîne publique de télévision allemande. M. Varoufakis répondait en duplex d'Athènes aux questions du présentateur Günther Jauch.

Aussitôt, le ministre grec a dénoncé ce document comme étant un faux. Des propos qui ont jeté un froid dans l'émission dont l'ambiance était déjà tendue, alors que Berlin et Athènes s'écharpent depuis des semaines sur la politique économique grecque et sur l'avenir de la Grèce dans la zone euro.

"Aucune preuve"

Peu après la diffusion des aveux du Jan Böhmermann, Yannis Varoufakis s'est interrogé sur son compte Twitter: "des excuses dans l'émission très en vue (de Günther Jauch)? Pour avoir utilisé une vidéo truquée afin de réduire au silence une voix grecque conciliante?"

La société allemande productrice de l'émission de M. Jauch a fait savoir jeudi qu'elle ne voit dans les déclarations de Jan Böhmermann "aucune preuve" d'une falsification de la vidéo. Elle affirme s'en tenir aux conclusions des experts qu'elle avait mandatés. Ceux-ci ont conclu à "l'authenticité" des images.

Jan Böhmermann est aussi l'auteur d'une vidéo satirique intitulée "V comme Varoufakis" qui a circulé sur Internet fin février. Elle présente le ministre grec en super-héros faisant plier la zone euro. Le ministre y faisant son doigt d'honneur y apparaissait déjà brièvement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS