Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Grison Ernst Bromeis, qui avait l'intention de descendre le Rhin à la nage en un mois, de sa source à son embouchure, a jeté l'éponge après avoir parcouru 400 km en 12 jours. Ralenti par le froid et le mauvais temps, son état de santé de lui permet pas de poursuivre son défi.

Le nageur avait annoncé lundi à Breisach, ville allemande située à 70 km au nord de Bâle, qu'il recourrait à un kayak pour la plus grande partie des étapes restantes le séparant de l'embouchure du Rhin dans la Mer du nord, près de Rotterdam (NL). Mardi à Zurich, il a finalement informé les médias qu'il renonçait à son projet.

"Mon état de santé ne me permet pas d'envisager de continuer", a déclaré Ernst Bromeis, cité dans un communiqué de Suisse Tourisme. Il s'estimait pourtant bien préparé mais les conditions atmosphériques - le froid et la grêle notamment - ont eu raison de ses forces.

Départ dans un lac gelé

Le projet était intitulé "Le miracle bleu - Rhin 2012". Il faisait partie de la campagne d'été de Suisse Tourisme sur l'eau. Le Grison aurait été l'un des premiers hommes à descendre le Rhin dans son intégralité (1233 km).

L'aventure avait commencé aux Grisons le 2 mai par une courte baignade dans le lac Toma, encore gelé. Dans un paysage hivernal à 2330 mètres d'altitude, Ernst Bromeis, vêtu d'une combinaison, s'était symboliquement immergé dans l'eau du lac de montagne qui constitue la source du Rhin.

ATS