Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La candidate du Front national Marine Le Pen, ici avec le numéro 2 du parti Florian Philippot, avait posé comme condition à sa venue sur TF1, mardi, le retrait du drapeau européen du décor de l'émission "Demain président", reproduisant le bureau du chef de l'Etat (archives).

KEYSTONE/AP/JACQUES BRINON

(sda-ats)

Le souhait de Marine Le Pen de ne pas voir apparaître le drapeau européen lors d'une émission de télévision a suscité mercredi un échange acerbe, sur Twitter, entre la Commission européenne et le numéro deux du Front national, Florian Philippot.

"Fiers de notre drapeau, symbole d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe. Ne le cachons pas", peut-on lire sur la page Twitter de la Commission, qui ne cite pas la candidate du FN à l'élection présidentielle française.

"Si si, vous allez voir, on va bientôt ranger au placard votre torchon oligarchique", a répondu l'eurodéputé frontiste Florian Philippot, également sur le réseau social.

Retrait du drapeau demandé

Marine Le Pen, qui a fait campagne sur son rejet de l'Union européenne, avait posé comme condition à sa venue sur TF1, mardi, le retrait du drapeau européen du décor de l'émission "Demain président", reproduisant le bureau du chef de l'Etat.

"Je ne souhaite pas être présidente de la Commission européenne", a justifié la présidente du parti d'extrême droite, qui entend remettre en cause la construction européenne et abandonner la monnaie unique.

Le premier tour de la présidentielle française est prévu le 23 avril, le second le 7 mai.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS