Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Minsk - Le président du Bélarus Alexandre Loukachenko a ordonné d'arrêter le transit du gaz russe vers l'Europe par le territoire de son pays. Il a accusé Moscou d'"humilier le peuple bélarusse", alors que les deux pays sont en conflit financier.
"J'ai ordonné au gouvernement de stopper le transit du gaz russe via le Bélarus tant que (le groupe russe) Gazprom ne paie pas le transit de son gaz", a déclaré Alexandre Loukachenko, selon des images de la télévision bélarusse.
"Les déclarations des dirigeants russes humilient le peuple bélarusse. Ce n'est pas le Bélarus qui a une dette envers Gazprom, c'est Gazprom qui en a une envers le Bélarus", a encore lancé le président Loukachenko lors d'une rencontre avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.
Il a souligné que la dette de Gazprom envers le Bélarus pour le transit était supérieure à celle de Minsk envers Gazprom pour le gaz consommé.
"Jusqu'où peut-on aller dans le cynisme et l'absurdité quand tu me dois 260 millions de dollars, je te dois 190 millions de dollars et tu me fermes les vannes", a-t-il lancé.
"Ce sont eux (les Russes) qui n'ont pas respecté le contrat. Nous n'avons rien dit. Et eux, ils ronchonnent via leur porte-parole", a également poursuivi le chef de l'Etat, coutumier des déclarations à l'emporte-pièce.
"Un président ne doit pas se comporter ainsi et surtout le président d'un Etat allié", a-t-il dit en claire allusion au président russe Dmitri Medvedev.
Le géant gazier russe Gazprom a continué mardi de réduire ses exportations de gaz vers le Bélarus pour cette dette impayée, en abaissant ses livraisons de 30%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS