Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe informatique américain Apple a déçu le marché mardi. Il a publié un bénéfice net annuel certes en hausse de 85%, mais restant inférieur aux attentes, à 25,22 milliards de dollars, avec un quatrième trimestre pénalisé par le ralentissement des ventes d'iPhone.

Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice annuel revient à 27,68 dollars, alors que les analystes attendaient 27,77 dollars. C'est la première fois depuis 2004 qu'Apple fournit des résultats inférieurs aux attentes des analystes, d'après la chaîne de télévision CNBC.

La déception est venue de la période juillet-septembre, où le bénéfice par action est resté à 7,05 dollars, bien en deçà des 7,28 dollars escomptés. Le bénéfice net trimestriel a tout de même grimpé de 54% à 6,62 milliards de dollars.

L'action a brutalement décroché après ces résultats, perdant 5,47% à 399,16 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

Chiffre d'affaires

Outre les bénéfices, le chiffre d'affaires est également resté en deçà de ce qu'ils avaient espéré: il atteint 28,27 milliards de dollars pour le trimestre (contre 29,45 milliards attendus) et 108,25 milliards de dollars pour l'année (109,15 milliards attendus).

Le nouveau directeur général Tim Cook, cité dans un communiqué, a cependant salué "une fin très solide pour un exercice remarquable". "Nous sommes sur un bon élan pour la saison des fêtes et restons enthousiastes devant nos produits en préparation", a ajouté celui qui a succédé au patron et cofondateur Steve Jobs, décédé le 5 octobre.

ATS