Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Confronté à la forte volatilité des marchés et à une prudence accrue des clients, UBS a vu son bénéfice fondre au 2e trimestre. Le numéro un bancaire helvétique a dégagé un résultat net de 425 millions de francs, soit une baisse de 58% sur un an.

Par rapport au 1er trimestre 2012, la performance s'inscrit en recul de 49%, a indiqué mardi UBS dans un communiqué. Le bénéfice trimestriel s'avère nettement inférieur aux attentes des analystes.

L'action UBS a d'ailleurs ouvert en forte baisse mardi à la Bourse suisse: vers 9h25, elle cédait 5,67% à 10,31 francs, la performance du numéro un bancaire helvétique apparaissant inférieure aux attentes des analystes.

Action en justice

UBS a subi une perte de 349 millions de francs en lien avec l'introduction en Bourse de Facebook, le groupe américain numéro un mondial des réseaux sociaux.

Pour la banque, la perte essuyée est la conséquence de multiples défaillances du Nasdaq à assumer ses obligations, dont l'ouverture du négoce pour l'action Facebook et le fait de n'avoir pas suspendu le négoce de l'action pendant la journée.

UBS va entreprendre des actions juridiques contre la plateforme boursière "pour réagir contre son grave dysfonctionnement dans la mise en Bourse et ses importantes défaillances à remplir ses obligations". La banque a l'intention de demander un dédommagement complet pour les pertes subies.

Pas de preuve dans l'affaire Libor

Par ailleurs, UBS n'a pas trouvé d'élément démontrant son implication dans le scandale sur la manipulation du taux interbancaire Libor, a indiqué son patron Sergio Ermotti mardi devant la presse à Zurich. La banque va continuer à coopérer avec les autorités.

"Nous attendons les résultats des enquêtes", a ajouté le directeur général d'UBS, sans donner davantage de précisions. Plusieurs enquêtes sont en cours sur cette affaire, notamment en Suisse. La Commission de la concurrence (COMCO) a entamé des investigations en février. L'enquête vise UBS et Credit Suisse ainsi que dix établissements étrangers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS