Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le bénéfice net de Deutsche Bank fond de 65% au 3e trimestre

Avant impôt, le bénéfice de Deutsche Bank, la première banque allemande, représente 506 millions d'euros, en recul annuel de 46% (archives).

KEYSTONE/EPA/ARMANDO BABANI

(sda-ats)

La première banque allemande Deutsche Bank a publié mercredi un bénéfice net en recul de 65% sur un an au troisième trimestre, ses recettes baissant notamment dans la banque d'investissement tandis qu'elle doit financer le départ de milliers de salariés.

De juillet à septembre, le groupe de Francfort a dégagé un bénéfice net part du groupe de 229 millions d'euros (261,2 millions de francs), contre 649 millions d'euros (740,3 millions de francs) un an plus tôt, soit un peu mieux qu'escompté par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 240 millions d'euros.

Avant impôt, le bénéfice représente 506 millions d'euros, en recul annuel de 46%. Une performance toutefois mise en avant comme "une étape importante en chemin vers une banque durablement profitable", selon le patron depuis avril, Christian Sewing, cité dans un communiqué.

Le groupe a engrangé 6,18 milliards d'euros (7,05 milliards de francs) de recettes au troisième trimestre, soit une baisse de 9% plus prononcée qu'attendue par les analystes, sur fond de moindre volatilité sur le marché et de retenue des clients dans la banque d'investissement, dont les recettes chutent de 13%, à 3 milliards d'euros.

En particulier, les activités de négoce liées aux instruments de taux et aux actions reculent chacune de près de 15% sur un an.

Dans cette division autrefois phare avant de devenir un nid à problèmes, la banque est en train de réduire la voilure en renonçant à vouloir concurrencer les géants américains de Wall Street, pour se recentrer sur l'Europe.

Les recettes dans la banque des entreprises et des particuliers, incluant la gestion de fortune, se sont tassées de 3%, à 2,5 milliards d'euros, et de 10% dans la gestion d'actifs, à 567 millions d'euros, qui avait bénéficié l'an dernier d'un remboursement d'assurance exceptionnel.

Les charges ont reculé dans le même temps de 1%, à 5,6 milliards d'euros, en comprenant 103 millions d'euros de dépenses liées au départ de 1450 personnes sur le trimestre écoulé, tandis que 750 jeunes diplômés ont rejoint l'établissement.

La banque comptait à fin septembre 94'717 salariés à temps plein, soit 2800 de moins qu'en début d'année, tandis qu'elle compte porter ses effectifs bien en-dessous des 90'000 d'ici fin 2019.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.