Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le FC Barcelone, insatiable vainqueur du triplé Liga-Coupe-Ligue des champions, repart en chasse avec la Supercoupe d'Europe mardi soir contre Séville (20h45).

Le Barça visera, malgré l'absence de Neymar, son quatrième titre sur six possibles en 2015. A Tbilissi en Géorgie, le club catalan peut lancer sa saison par un nouveau trophée, avant de disputer la Supercoupe d'Espagne contre l'Athletic Bilbao (14 et 17 août) puis le Mondial des clubs en décembre. C'est une opportunité en or d'égaler la moisson de six titres réussie en 2009 par l'équipe barcelonaise, alors entraînée par Pep Guardiola.

Mais les Catalans vont devoir garder leur instinct de prédateur malgré le forfait de Neymar, victime des oreillons. Indisponible deux semaines, l'attaquant brésilien devrait manquer les deux Supercoupes, voire la première journée de Liga le week-end du 23 août. Sans lui, le formidable trio d'attaque "MSN" du Barça se réduira donc au duo composé de Lionel Messi et de Luis Suarez. Pedro devrait compléter la ligne offensive.

Chacun à leur manière, ces trois-là ont les crocs: Messi a encore échoué cet été en finale d'une grande compétition internationale, cette fois la Copa America, un tournoi que Suarez n'a pas pu disputer pour cause de suspension. Quant à Pedro, en manque de temps de jeu à Barcelone, il a l'opportunité de briller mardi sous le regard attentif de Manchester United, possible destination de l'attaquant.

Dani Alves, qui était de la victoire andalouse contre Barcelone lors de la Supercoupe d'Europe 2006, peut par ailleurs au passage égaler le record de titres de Paolo Maldini dans cette compétition avec un quatrième trophée. Le Barça, sacré quatre fois (1992, 1997, 2009, 2011), a pour sa part l'occasion de rejoindre l'AC Milan au sommet du palmarès.

Mais gare aux Sévillans, habitués de ces duels estivaux entre lauréats européens: le club andalou était déjà de la partie l'an dernier, avec une défaite contre le Real Madrid à Cardiff (2-0). Si Séville a perdu de sa puissance offensive avec la vente du Colombien Carlos Bacca, le Français Kevin Gameiro devrait occuper la pointe de l'attaque mardi.

ATS