Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le baril de Brent a chuté mercredi sous la barre symbolique des 50 dollars pour la première fois depuis 2009, amplifiant le plongeon des cours du pétrole plombés par une guerre des prix entre producteurs et des inquiétudes sur la reprise économique.

Le Brent de la mer du Nord pour livraison en février, la référence européenne du brut, a chuté jusqu'à 49,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres peu avant 09h30, avant de se reprendre quelque peu. Il cotait 49,98 dollars à 09h35, en baisse de plus d'un dollar par rapport à sa clôture de la veille.

La référence américaine du brut, le "light sweet crude" (WTI), avait chuté sous les 50 dollars dès lundi et cotait mercredi 47,06 dollars à 09h35, en recul de 87 cents par rapport à la clôture de mardi.

Les cours de l'or noir ont baissé de plus de moitié depuis juin dernier, à cause d'une offre surabondante et d'inquiétudes sur la demande, sur fond de reprise économique incertaine. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est refusée jusqu'à présent à envisager toute réduction de sa production.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS