Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'impact négatif du franc fort tend à perdre de sa vigueur au fil des mois en Suisse, estime l'institut zurichois KOF. Son baromètre conjoncturel pour le mois de juillet a grimpé de 10 points par rapport à juin pour s'inscrire à 99,8.

"L’onde du choc monétaire perd de sa vigueur", a constaté jeudi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Le baromètre retrouve sa moyenne pluriannuelle, dont il s'était éloigné suite à l'abandon par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher de l'euro à mi-janvier dernier.

L'évolution ne signifie toutefois pas que le choc causé en début d'année, notamment pour l'industrie d'exportation, a disparu. "Le franc fort continue de peser sur l'économie suisse dans son ensemble", relèvent les experts zurichois, dont l'indicateur constitue une anticipation du développement de la production.

Pas le cours normal

Il n'y a donc pas encore de retour au cours "normal", selon le KOF. Il n'empêche que l'économie suisse "espère pouvoir digérer le premier choc monétaire dans les prochains mois".

La hausse du baromètre en juillet n'a pas été générale, précise le communiqué. Le mouvement provient notamment de l’évolution de certains indicateurs relatifs aux prix d’achat, aux prévisions d’exportations et à la position concurrentielle dans l’industrie de transformation.

Après un développement nettement négatif au cours des mois précédents, ces variables affichent désormais un renversement de tendance, note le KOF. Dans l’hôtellerie également, les perspectives ne sont plus aussi sombres que précédemment.

Instabilité internationale

Les indicateurs du secteur bancaire et du bâtiment ont pour leur part évolué dans la stabilité. La consommation devrait aussi conforter sa tendance soutenue d’après les indicateurs. Seul le contexte international se montre un peu moins favorable en juillet qu’auparavant.

Le baromètre conjoncturel du KOF constitue un indicateur avancé de l’évolution de la conjoncture suisse. Il s’agit d’un indicateur composite, regroupant dans sa version actuelle 217 indicateurs différents, réunis dans un indicateur global sur la base de pondérations statistiques.

ATS