Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une nouvelle étape a été franchie pour la sécurité de Bondo (GR) avec le déblaiement du bassin de rétention qui protège le village (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Une nouvelle étape a été franchie dans le rétablissement de la protection de Bondo (GR). Le bassin de rétention qui protège le village victime d'un éboulement l'été dernier a été presque entièrement déblayé.

Le lit de la rivière Maira a également été presque entièrement vidé des gravats provenant des éboulements du mois d'août, a indiqué mardi la commune de Bregaglia. Il est censé absorber d'éventuelles nouvelles coulées de boue.

Depuis le 31 août, 360'000 mètres cubes de pierres, de débris et de sable ont été déblayés et déplacés à l'ouest de Bondo. Cela représente le volume de 360 maisons familiales. Deux équipes se relaient chaque jour depuis le début du mois d'octobre. Celle de nuit cessera son travail dès mercredi. Les travaux se poursuivront la journée sept jours sur sept.

Les édifices de protection du village vont être améliorés ou renforcés. Bondo devrait ainsi être mieux protégé en cas de nouvelles coulées de boue.

Une fois ces travaux terminés, les habitants pourront regagner les deux hameaux de Spino et Sottoponte, ainsi qu'une partie de Bondo, qui sont toujours jugés inhabitables pour des raisons de sécurité. Une centaine de personnes sont concernées.

Samedi passé, 65 des 165 habitants qui avaient été évacués ont pu retourner chez eux dans une zone de Bondo appelée "zone verte".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS