Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - La société britannique Rockhopper a annoncé une révision à la hausse, de 42%, de l'estimation des réserves de pétrole dans la zone d'exploration de Sea Lion, dans le bassin nord des Malouines, avec une production attendue de 242 millions de barils.
La petite société - dont le cours a été multiplié par neuf ces derniers mois grâce aux bonnes nouvelles annoncées - va désormais effectuer des tests pour s'assurer de la viabilité commerciale de l'extraction. Le 10 mai, la société avait annoncé avoir découvert du pétrole, sans autre détail.
Associée à deux compatriotes, Rockhopper a entamé au mois de février une campagne de forage au large des Malouines, provoquant la colère de l'Argentine.
Malgré sa défaite dans une guerre qui coûta la vie à 649 soldats argentins et 255 britanniques en 1982, l'Argentine continue de revendiquer la souveraineté sur ces îles de l'Atlantique sud situées à 500 km de ses côtes, mais occupées depuis 1833 sous le nom de Falklands par le Royaume-Uni.
Fin février, l'Argentine a révélé que le groupe hispano-argentin Repsol-YPF allait procéder à ses propres prospections près de cet archipel. Elle a dénoncé une "appropriation illégale" du pétrole des Malouines après la récente annonce par Rockhopper de la découverte de brut.
La présidente argentine Cristina Kirchner avait demandé mi-mai au premier ministre britannique David Cameron à peine nommé d'arrêter l'exploration pétrolière dans l'archipel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS