Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Phil Rudd, batteur du groupe rock AC/DC, a été remis en liberté sous caution lundi en Nouvelle-Zélande après son inculpation pour avoir consommé de l'alcool en violation des conditions d'une assignation à résidence. Il devra se soumettre à des analyses toxicologiques.

Arrêté samedi, le musicien australien âgé de 61 ans a été maintenu en détention jusqu'à sa comparution lundi. Il a été convoqué à nouveau dans deux semaines.

Dix jours avant son arrestation, la justice néo-zélandaise l'avait condamné à huit mois d'assignation à résidence pour menaces de mort et possession de stupéfiants.

Mise en garde du juge

Lors de sa condamnation au début juillet, le juge avait adressé une sévère mise en garde au musicien s'il enfreignait les conditions de sa liberté surveillée. Il l'avait averti qu'il finirait derrière les barreaux. "Je vous garantis que je vous y enverrais tout droit", avait-il prévenu.

Phil Rudd vit en Nouvelle-Zélande depuis son exclusion d'AC/DC en 1983. Il a été réintégré en 1994, mais ses démêlés judiciaires l'ont empêché de participer à la tournée "Rock or Bust" du groupe australien.

Il s'agit du deuxième changement de musiciens au sein d'AC/DC, qui a vendu 200 millions d'albums. Malcolm Young, guitariste et cofondateur du groupe avec son frère Angus, est soigné pour démence depuis l'année dernière.

ATS