Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef Japonais Masato Kazaoka s'appliquant à disposer les aliments lors de la réalisation de son bento gastronomique.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le bento, ce repas à emporter confectionné avec attention, fait la fierté des Japonais. Dimanche après-midi, les Genevois étaient invités à Carouge à découvrir cette tradition séculaire nippone, à l'initiative du Consulat du Japon de Genève.

Masato Kazaoka, un chef cuisinier japonais, a préparé devant le public un véritable bento gastronomique. Il a disposé dans une boîte en bois compartimentée des mets variés. La confection du repas est minutieuse. Une rondelle de radis est découpée en forme de fleur, une tranche de concombre prend l'aspect d'un arbre.

Le chef joue avec les couleurs, pense à un paysage en plaçant les aliments les uns à côté des autres. Il raconte une histoire à la personne à qui est destiné le repas. Entre ses mains, le bento devient un objet esthétique. Le citron sur lequel est placé le poisson mariné a été taillé pour ressembler à un panier.

Le bento appartient au quotidien des Japonais, a rappelé Mari Kawahara, vice-consule du Japon à Genève. Ce plat à emporter est adapté au rythme de vie de l'archipel. La pause de midi dure généralement moins d'une heure et, en raison du travail, les repas en famille sont très rares.

Préparer un bento peut être associé à un signe d'affection, a poursuivi Mme Kawahara. "C'est un moyen de communication entre les membres d'une famille." Une mère a ainsi préparé en une année 250 bento différents pour son enfant. Les aliments composaient parfois des figures d'animaux ou des visages.

Les Japonais ont depuis longtemps l'habitude de prendre leur repas en dehors de la maison. Dès le cinquième siècle, les travailleurs agricoles et les chasseurs déjeunaient à l'extérieur, emportant leur nourriture dans des boîtes. Plus tard, ce sont les spectateurs de théâtre et les passagers de train qui ont adopté le bento.

Aujourd'hui, une compagnie aérienne japonaise offre même ces repas typiques sur ses vols internes. Le bento est également en passe de conquérir plusieurs pays occidentaux. Il prendra peut-être un jour la place qu'a longtemps occupée en Europe la bonne vieille gamelle ou le panier-repas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS