Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller national bernois Adrian Amstutz, 58 ans, sera le nouveau président du groupe parlementaire UDC. Représentant de l'aile dure du parti, il a été élu samedi au quatrième tour du scrutin avec 28 voix, contre 23 pour Luzi Stamm (AG). Il succède à Caspar Baader (BL), qui a passé dix ans à la tête du groupe.

L'élection par les 62 membres du groupe parlementaire "n'était pas un exercice alibi. La discussion a été intense", a déclaré Adrian Amstutz devant les médias à Berne. "Si j'avais été élu à l'unanimité, ça aurait été un mauvais signal", contraire à la démocratie.

Trois autres conseillers nationaux issus de la ligne blochérienne du parti briguaient sa succession: Pirmin Schwander (SZ), Luzi Stamm (AG) et Jürg Stahl (ZH). Les nombreuses voix critiques qui se sont manifestées à l'interne après les défaites enregistrées depuis les élections fédérales d'octobre n'étaient pas en lice.

"On ne peut pas parler de division" au sein du parti, a estimé le nouveau président du groupe parlementaire. Les élus sont d'accord sur 99% des thèmes et tout le monde peut s'exprimer ouvertement".

Guy Parmelin vice-président

Adrian Amstutz a accédé en 2003 à la Chambre du peuple et siège à la vice-présidence du parti suisse depuis 2008. En mars dernier, l'entrepreneur de Sigriswil avait été élu au Conseil des Etats lors d'une élection complémentaire. Mais ce succès a été de courte durée puisqu'il a été battu en novembre par le socialiste biennois Hans Stöckli.

Le groupe a aussi élu samedi quatre vice-présidents pour la première moitié de la législature (2012-2013). Seul romand, le Vaudois Guy Parmelin succède à Jean-François Rime (FR). Natalie Rickli (ZH) et Peter Spuhler (TG) remplacent Bruno Zuppiger (ZH) et Hansruedi Wandfluh (BE) à la vice-présidence du groupe. La sortante Yvette Estermann (LU) est reconduite.

ATS